Les effets secondaires des chimiothérapies
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La sophrologie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Définition et présentation de la Sophrologie

 
 
La Sophrologie est créée en 1960, par le Dr Alfonso Caycédo, inspirée de méditation orientale et d’hypnose, elle suit les courants philosophiques de la phénoménologie et de l’existentialisme. Elle propose de se connecter à un état de conscience (appelé état sophronique) et de découvrir ses points de tension pour mieux les diminuer.

La sophrologie est un accompagnement pour apprendre à vivre autrement les situations difficiles de la vie quotidienne, le stress, l’angoisse, les tensions, les émotions, …. C’est « laisser le corps et l’esprit s’exprimer pleinement » afin de vivre le présent avec le maximum de ses potentialités. Le patient apprend un lâcher prise corporel et intellectuel. En aidant à prendre du recul sur le quotidien, la sophrologie aide à réfléchir sur ses valeurs de vie, les identifier, leur donner plus de sens et de force pour en retrouver l’essence.

Ces techniques spécifiques basées sur la relaxation du corps, l’écoute du souffle, la respiration et la visualisation permettent de mieux appréhender l’espace physique et intérieur. Elle donne les moyens d’une détente profonde et de ressources conduisant chacun à explorer son corps et son positionnement. Il s’agit d’une approche psychocorporelle qui permet un mieux-être intérieur. Au fur et à mesure des séances, on se redécouvre soi-même, son corps et son esprit et les capacités des deux réunis. La « vivance » (phénomènes vécus pendant la séance) permet à chacun d’avancer à son rythme vers l’équilibre et l’harmonie qui lui convient.


Comment se déroule une séance :

En groupe ou en individuel, les séances commencent toujours par un temps de parole et d’échange libre où chacun exprime ses besoins, ses ressentis et ses difficultés.

Le deuxième temps de la séance est celui de la technique de sophronisation, assis ou debout, les yeux fermés, le patient écoute et se laisse guider par la voie du sophrologue qui lui indique les mouvements, les respirations. Le niveau sophroliminal (entre veille et sommeil) obtenu grâce à la respiration et le relâchement musculaire permet l’apparition de sensations, de phénomènes. C’est un véritable dialogue avec soi-même. A ce niveau la personne « travaille » pour transformer certaines situations difficiles et améliorer le quotidien.

Le troisième temps permet d’échanger sur les impressions, le vécu de la vivance, sans analyse, ni interprétation. Le sophrologue reprécise les exercices à faire qui serviront de base d’entrainement.

Pour une bonne efficacité, le patient doit poursuivre son entrainement le plus souvent possible, c’est la répétition des séances qui garantie le bénéfice des résultats. En adoptant lui-même les techniques, le patient acquiert une autonomie rapidement et peut profiter des bienfaits de la détente en tous moments et tous lieux. Il devient acteur de son processus de mieux-être.


Pourquoi se faire accompagner de la sophrologie :

Lors de séances, le patient se met à l’écoute de son corps, des phénomènes vivantiels, des sensations afin de re-découvrir progressivement la présence de certaines zones par le mouvement, la forme et la respiration. C’est prendre conscience de notre existence corporelle qui est là depuis le début de notre vie, qui nous a aidé à traverser le passé, à vivre le présent et prépare déjà l’avenir.

Retrouver un bien-être corporel, permet au patient :

- la détente, le calme, le repos avec des sensations de bien-être, de légèreté,

- une meilleure approche du stress et de l’angoisse (pour les examens, les traitements, les nausées, la douleur, …).

- une meilleure estime de soi, plus de confiance en soi.

Au-delà de la détente, l’objectif de la Sophrologie est de prendre conscience des ressources présentes en soi, les mobiliser et les renforcer. Développer sa conscience pour harmoniser le corps et l’esprit, une meilleure connaissance de soi permet d’augmenter les facultés de concentration et de créativité. Au fur et à mesure des séances, le patient acquiert de l’autonomie et est capable de refaire seul les exercices dés qu’il en ressent le besoin (stress, examen, douleur, …).

 
 
   
Desjardins Emmanuelle

Sophrologue

manue.desjardins@hotmail.fr
   
 

     
       
maj : 02/09/2013
copyright@somht.com