Les équipes
   
 
 
 
 
 
 
 
 
Nos pharmaciennes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 
Du côté du pharmacien d'hôpital
La prise en charge du cancer...
à l'ère moderne des nouvelles thérapies
 
     
 
Il existe classiquement trois armes contre le cancer représentées par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie cytotoxique. Cette dernière permet incontestablement de sauver des vies mais parfois au prix d'importantes toxicités, fort heureusement transitoires dans la grande majorité des cas.
Il existe deux autres traitements du Cancer : les thérapies ciblées et l'hormonothérapie
Isabelle DEBRIX
- CV -
 
     
 
Les thérapies ciblées
 
     
 

· Qu'est-ce qu'une thérapie ciblée ?

Cette appellation sous entend l'utilisation de médicaments contre des cibles (1) exprimées spécifiquement dans les tumeurs.

· Quel en est le principe ?

En effet à la différence de la chimiothérapie classique, le concept des thérapies ciblées repose sur une connaissance approfondie des mécanismes moléculaires impliqués dans la cancérogenèse. Le développement de cette classe de produits a été rendu possible par les progrès réalisés dans la compréhension de la machinerie protéique (2) de la cellule. C'est grâce à la modélisation des protéines normales et de leur équivalent « anormal » (qui résulte de certaines mutations) que l'on a pu comprendre le fonctionnement aberrant de la cellule cancéreuse.

Ainsi, le développement des thérapies ciblées est guidé par des principes rationnels permettant de bloquer le fonctionnement d'une ou plusieurs protéines dans la cellule cancéreuse. D'une manière générale, toutes ces nouvelles thérapeutiques reposent sur les notions de récepteurs (membranaires ou cellulaires), de ligands, et d'activation des protéines, le plus souvent grâce à une réaction enzymatique.

 
     
 
Stéphanie LUKAT
- CV -
 
     
 

Prolifération cellulaire

(1) Par reconnaissance et complémentarité structurale chaque médicament reconnait l'élément qu'il va bloquer appelé cible.

(2) la machinerie protéique est l'ensemble des éléments protéiques qui vont permettre à la cellule de proliférer. Le but de la thérapie étant d'arrêter la prolifération anarchique de la cellule à l'origine du cancer.

. Quels sont les mécanismes d'action ?

Il y a plusieurs mécanismes d'action dans les différentes thérapies ciblées.

- Certaines molécules bloquent la croissance des cellules cancéreuses.

- D'autres empêchent la cellule de former ou de multiplier des vaisseaux sanguins anormaux, qui lui permettent de s'alimenter en sang et de migrer dans l'organisme.

- D'autres utilisent les défenses immunitaires de l'organisme.

- Enfin, certaines molécules modifient la programmation anormale de la cellule.

. Quelles sont les voies d'administration ?

Il existe plusieurs formes d'administration en fonction des médicaments : par voie intraveineuse ou par voie orale. Il s'agit le plus souvent de traitements au long cours.

Le traitement peut être administré en continu ou de façon intermittente mais régulière.

. Quelle est la place de la thérapie ciblée dans le traitement du cancer ?

Le développement des thérapies ciblées est très prometteur et va s'étendre à tous les types de cancer.

Le cancer du sein est un des cancers qui bénéficie déjà, dans certaines indications, de ces nouvelles molécules "révolutionnaires".

Mais ces thérapies ne remplacent pas systématiquement la chimiothérapie. Selon le type et le développement du cancer, les thérapies ciblées prendront le relais de la chimiothérapie ou seront associées à celle-ci pour essayer d'augmenter son efficacité.

. Comment ces thérapies sont t-elles tolérées ?

Ces traitements sont généralement bien tolérés (moins toxiques que les chimiothérapies), mais ils peuvent parfois provoquer certains effets secondaires différents de ceux de la chimiothérapie, mais d'intensité importante et non prévisibles.

Ces thérapies ciblées peuvent provoquer selon les médicaments des réactions cutanées, allergiques, des troubles métaboliques, digestifs, des troubles de la tension..

 
     
 
 
   
Julie FILLON - CV -
Caroline MADAOUI - CV -
 
     
 
L'hormonothérapie
 
     
 

. Quel est le principe de l'hormonothérapie ?

Le traitement du cancer peut se faire par hormonothérapie, en effet, la multiplication de certains types de cellules malignes est dépendante des hormones. Il s'agit notamment des cancers du sein et de la prostate. L'hormonothérapie consistera à bloquer les hormones de l'organisme pour éviter qu'elles stimulent le cancer :

- suppression de l'influence des androgènes dans le cancer de la prostate

- suppression de l'influence des estrogènes dans le cancer du sein

L'hormonothérapie est donc une thérapie « antihormone », elle aura pour but d'annuler et contrer l'effet des hormones sexuelles qui agissent en augmentant la prolifération cellulaire et donc le développement de cancers.

. Quelles sont les indications de l'hormonothérapie ?

L'hormonothérapie peut-être utilisée dans 3 types d'indications :

§ Traitement adjuvant (à la suite d'une intervention chirurgicale à visée curative), chez des patients qui ont été traités pour un cancer localisé

§ Traitement d'entretien de cancers métastatiques

§ Traitement préventif de sujets à risque de présenter un type donné de cancer hormono-dépendant

. Quelles sont les voies d'administration ?

La voie d'administration peut être orale ou injectable.

Le traitement peut être administré en continu ou de façon intermittente, au long cours.

. Quels sont les effets secondaires ?

Les effets secondaires de la castration physique ou médicale sont dans les deux sexes une baisse de la libido, des bouffées de chaleur, l'ostéoporose, et l'impuissance chez l'homme. Des spécialistes seront là pour répondre à vos questions.

Ces nouvelles thérapies ont révolutionné la prise en charge du cancer, en augmentant considérablement la survie globale et la survie sans progression de la maladie des patients atteints.

 
     
     
       
maj : 02/09/2013
copyright@somht.com