Le rôle du médecin anatomo-pathologiste
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le rôle du pathologiste en cancérologie


 
 
Le pathologiste  est un médecin spécialisé en anatomie et cytologie pathologiques dont le métier, basé sur l'observation morphologique, intégré à la clinique, aidé de techniques morphologiques et tests complémentaires, permet de poser avec certitude le diagnostic de cancer.

L'examen d'anatomo-cytopathologie est réalisé lors d'actes opératoires, d'endoscopies ou de consultations. Il porte sur des tissus (analyse histologique) ou sur des cellules isolées (analyse cytologique) et a pour objectif d'analyser à l'oeil nu (analyse macroscopique) et au microscope, les prélèvements cellulaires ou tissulaires réalisés chez les patients. Il permet non seulement de poser le diagnostic de cancer mais également de déterminer le type de cancer, les caractéristiques d'agressivité des cellules et d'extension de la tumeur (ganglions, viscères), les principaux facteurs de gravité de la tumeur.

Ces examens sont souvent complétés:

•  par une analyse immunocytochimique ou immunohistochimique qui a pour objet d'identifier des protéines produites par les cellules tumorales, ce qui permet de classer la tumeur, d'en évaluer la gravité et de prédire l'efficacité de certains traitements ;

•  par des analyses moléculaires de l'ADN et de l'ARN des cellules tumorales afin de répertorier des anomalies du génome. Ces altérations peuvent aider au diagnostic de tumeur et avoir valeur de tests prédictifs de sa réponse au traitement. Ces analyses relèvent d'un ensemble de techniques de cytogénétique et de biologie moléculaire.

•  par la congélation et la conservation des prélèvements tumoraux qui peuvent être utilisés à des fins diagnostiques et thérapeutiques, ou pour des travaux de recherche après requalification, et vérification de l'information et de la non-opposition des patients. Ces activités doivent être effectuées dans le cadre des règlementations en vigueur. Elles doivent en particulier respecter la charte éthique de l'INCa pour le recueil, la conservation et l'utilisation des échantillons tumoraux humains dans le cadre du cancer.

Le pathologiste apporte aussi, par ses techniques d'examen rapide (examen extemporané), une aide importante au chirurgien pendant son intervention, par exemple en lui confirmant ou non la malignité d'une tumeur, en lui garantissant l'ablation totale de la lésion ou en l'aidant à préciser le stade d'extension de la maladie.

Le pathologiste contribue ainsi à la décision thérapeutique, permet au médecin clinicien d'évaluer le pronostic de la maladie et d'adapter au plus près du patient, une stratégie thérapeutique personnalisée et ciblée contre le cancer.
 
     
 
Pr Isabelle BROCHERIOU-SPELLE
 
     
       
maj : 16/09/2012
copyright@somht.com